agence geographie affective bloc logo

retour rois iran spectacle agence geographie affective beatrice oriol 2 

Nous pensons qu’il reste des portions d’espaces entiers à arpenter, que l’espace habité possède en lui-même la capacité de générer de l’affect, que les lieux se chargent des histoires que l’on y projette, que les souvenirs s’inscrivent dans les murs, que les projets et les désirs que l’on y fait s’inscrivent dans le paysage.

C’est ce voile immatériel, ce calque profondément intime qui se pose ou que l’on appose sur les lieux que l’Agence se propose d’explorer. Au centre de ces questionnements, c’est la question d’une parole adressée qui nous rassemble.

 

La démarche artistique

L’Agence de Géographie Affective porte aujourd’hui les projets artistiques d’Olivier Villanove.

Comment raconter l’espace public ?
Comment raconter dans l’espace public ?
Comment tracer ce lien invisible et réciproque entre l’humain et le lieu, la fiction et la réalité ?

Olivier Villanove travaille de manière contextuelle. Chaque intervention ou proposition se réinvente en regard d’une situation, d’un territoire. L’immersion est un préalable au protocole de création. Les propositions artistiques prennent place dans des espaces différents qui viennent les transformer autant qu’elles viennent révéler ces « autres » lieux. Si le récit et l’écriture constituent les points de départ de sa démarche, la complexité de cette géographie invisible est aussi rendue par d’autres expressions. Pour chacun de ses projets, Olivier Villanove s’appuie sur un collectif de collaborateurs artistiques complices, spécialistes de la danse, du son, de l’image, de l’architecture, autant de disciplines et d’écritures.

Le projet de l’Agence de Géographie Affective rassemble des spectateurs jeunes et moins jeunes autour d’un récit aux registres différents : drôles, intimes, poétiques ou décalés. Il confronte un public convoqué à la redécouverte d’un territoire, des passants à s’arrêter dans le jardin d’un voisin, à redessiner les frontières entre l’individuel et le collectif.

L’historique de l’association

L’association a été créée à Bordeaux suite à une intervention sur le quartier de la Benauge en décembre 2008 à l’invitation du Festival Chahuts sous l’impulsion d’un conteur, Olivier Villanove et d’un géographe, Thierry Lafollie. Jusqu’en 2012, ce duo a répondu à des appels à projets et proposer des ateliers en lien avec les créations d’Olivier Villanove ou les cartographies de Thierry Lafollie.
En 2013, Thierry Lafollie part rejoindre l’association « La 3ème Porte à Gauche », une structure associative de production de cinéma documentaire.
Depuis 2015, l’Agence de Géographie Affective s’est dotée de la licence entrepreneur du spectacle et a été rejointe par Tania Douzet pour porter les projets artistiques d’Olivier Villanove.
L’association vient de fêter trois années de mutualisation avec trois autres compagnies qui partagent des bureaux collectifs à Bordeaux : La Grosse Situation, Origami – Cie Gilles Baron, et Le collectif Os’o.